L'éclairage du champs visuel

L’une des fonctions évidentes de la bioluminescence est d’éclairer, mais paradoxalement il y a relativement peu d’exemples qui illustrent cette utilisation.

 

Un des seuls exemples est celui de la luciole qui, dans l’obscurité illumine la feuille sur laquelle elle va atterrir en utilisant l’organe lumineux qu’elle possède à l’extrémité de l’abdomen et ainsi permettre son atterrissage plus facilement.

 

Par ailleurs beaucoup de poissons des grandes profondeurs s'éclairent grâce à une luminescence bleue qui correspond aux longueurs d'onde les mieux propagées par l'eau de mer. Ils possèdent des pigments visuels sensibles à cette couleur. Les organes lumineux peuvent être placés sur la tête pour éclairer le champs de vision binoculaire ou le long du tronc pour éclairer les champs latéraux.

 

Le Photoblepharon est un petit poisson d’environ 10 centimètres vivant dans les mers du sud et qui se nourrit du plancton qu'il illumine grâce à des organes lumineux sous orbitaires. Des expériences ont montré que la perte de sa bioluminescence le rendait incapable de se nourrir.

 

 

Photoblepharon

 

Le Stauroteuthis Syrtensis est une pieuvre ayant des tentacules qui produisent, grâce à de nombreux organes lumineux, de la bioluminescence. Cette luminescence lui sert à s'éclairer dans l’obscurité des abysses.

 

Stauroteuthis Syrtensis

Cependant l’éclairage du champ visuel n’est pas la fonction principale car il faut savoir que la plupart des animaux des abysses utilisent la bioluminescence volontairement et pour des raisons bien précises.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×